The Africa business agenda

Juillet 2017

 

L’étude « Africa business agenda » détaille le point de vue de 80 dirigeants d’entreprises africains sur la question de la croissance, de la mondialisation, de la technologie et de la confiance – autant de sujets qui ont fortement évolué en l’espace de 20 ans.

Les tendances globales comme la mondialisation, l’innovation technologique, la croissance démographique et l’urbanisation ont fortement remodelé l’économie du continent africain. Face à ces changements, les dirigeants africains expriment un paradoxe : alors que seuls 30% estiment que les perspectives économiques mondiales s’amélioreront dans les 12 prochains mois, 97% sont confiants quant à la croissance de leur entreprise : ils ont intégré l’incertitude comme la norme et appris à se saisir des opportunités dans un environnement tumultueux.

De 1980 à 2007, les échanges mondiaux se sont développés plus vite que le PIB mondial. Cependant, le partage de ces bénéfices n’a pas été équitable, et la crise financière de 2008 a changé la donne : la mondialisation ne porte plus la croissance du continent africain avec la même force. Afin d’assurer le renouveau économique, un grand nombre de dirigeants estiment qu’une meilleure collaboration avec les gouvernements et les administrations est la clé.

La mondialisation et l’innovation sont en train de transformer la donne en Afrique. Les Ressources Humaines ne sont pas exemptées de cette révolution, puisque le marché de l’emploi se trouve bouleversé. Ainsi 85% des dirigeants africains ont repensé leurs politiques de recrutement, afin de tenir compte des compétences nécessaires dans les prochaines années. Malgré une évidente difficulté à répondre à cette nécessité, les dirigeants africains optent pour des profils pluridisciplinaires, capables de s’adapter, d’apprendre et d’innover.

« Les clients africains souhaitent une offre globale et non régionalisée »

Noel Albertus, associé PwC

La diversification et la coopération entre pays, source  de dynamisme économique

Face à un environnement économique complexe, marqué par un ralentissement de la croissance, une forte volatilité des taux de change, le poids de la fiscalité, mais aussi d’autres défis pour certaines régions comme l’instabilité politique, les dirigeants réévaluent leurs stratégies de croissance.

Plusieurs dynamiques sont engagées, notamment la diversification de l’économie pour réduire la dépendance face aux fluctuations mondiales, notamment au Nigeria, mais aussi le renforcement des partenariats entre pays. L’objectif : développer des produits en fonction de la complémentarité des ressources.

 

Contactez-nous

Grégory Bradamantis
Business Development Afrique
Tel : +33 1 56 57 10 84
Email

Suivez-nous