Loi de Finances Complémentaire 2020 : revue des principales mesures

L’équipe du département juridique et fiscal du bureau PwC d’Alger vous présente un résumé des principales mesures introduites par la Loi de Finances Complémentaire pour 2020 (ci-après désigné « LFC pour 2020 »).

L’introduction de la Loi de Finances Complémentaire pour 2020 intervient dans un contexte économique, social, politique et sanitaire complexe.

La LFC pour 2020 s’inscrit dans la continuité du cadrage macroéconomique, initié depuis plusieurs années, visant à améliorer la  gestion des finances publiques mais aussi à maximiser les recettes fiscales, compte tenu de la situation économique actuelle de l’Algérie. 

Dans ce contexte, la LFC propose des modifications substantielles pour répondre à la situation économique et budgétaire du pays.

Parmi les mesures phares contenues dans la LFC pour 2020, figure l’ouverture de l’investissement étranger sans obligation d’association avec un partenaire local et ce pour toutes les activités de production de biens et de services à l’exclusion des secteurs stratégiques ainsi que les activités d’achat-revente en l’état des produits. 

De plus, il est à noter que la LFC pour 2020 prévoit la possibilité pour les investisseurs étrangers, de financer leurs investissements par recours aux financements extérieurs.   

Enfin, la LFC introduit des dispositions relatives aux Startups ayant pour but de mettre en place une stratégie d’accompagnement à l’émergence d’un écosystème favorable, de créer et de renforcer les passerelles nécessaires au développement de ces Startups.

Personnes marchants dans un open space
Suivez-nous

Contactez-nous

Amine  Mechalikh

Amine Mechalikh

Associé, PwC France et Maghreb

Masquer